Voyage au cœur de la surcharge informationnelle

« Veillez, vous ne savez ni le jour ni l’heure »

Vous devez agrémenter un rapport d’un retour d’expérience ? Mettre à jour une note avec des chiffres fiables et récents ? Prendre une décision rapidement ? Les besoins d’information ne manquent pas au travail et Internet a souvent la réponse, tant et si bien que l’accès au Réseau des réseaux est devenu essentiel, aussi bien dans le monde de l’entreprise qu’à titre privé.

Or, selon Eric Schmidt, ancien PDG de Google, “tous les 2 jours, nous créons autant d’information qu’entre l’invention de l’écriture et 2003”, c’est dire si la masse d’information à laquelle nous sommes soumis est importante. C’est en réponse à ce problème d’ “infobésité” que la veille intervient.

La veille est un outil d’aide à la décision, que l’on représente généralement par un cycle itératif inspiré des méthodes militaires de renseignement.

Cycle Itératif de la veille

Un décideur émet un besoin, le veilleur définit une stratégie, interroge des sources fiables et propose des analyses, des pistes de réflexion ou d’action. Les résultats sont ensuite capitalisés avant diffusion aux décideurs. La boucle peut recommencer.

La veille est une activité qui répond à un besoin essentiel : appréhender son environnement avant d’agir au mieux ensuite. La démarche de veille dénote aussi d’une volonté de comprendre le secteur dans lequel évolue l’entreprise et permet de stimuler l’innovation en analysant, par exemple, les pratiques des concurrents ou les attentes des clients. C’est enfin une force puisque connaître son environnement permet d’anticiper, de détecter les signaux faibles, de comprendre opportunités et menaces et d’en tirer un avantage.

Au final l’activité de veille constitue une sorte de filtre, de médiation, entre l’information brute et les décideurs. Elle aide à appréhender les évolutions de l’environnement et facilite l’irrigation de l’entreprise en information. La veille ne se destine donc pas uniquement aux entreprises s’inscrivant dans un environnement fortement concurrentiel, mais plutôt à toutes les structures désirant rester innovantes.